toggle menu

Grauer Journal

nikka-jpg

Les whiskies Nikka

Tout commence en 1918 quand Masataka Taketsuru (1894-1979) part seul pour un long voyage à destination de l'Ecosse, il y découvrira les secrets d'élaboration des whiskies Ecossais et y rencontrera celle qui deviendra son épouse.

La famille Taketsuru est productrice de Saké (boisson Japonaise issue de la fermentation de riz) depuis 1733 jusqu'à aujourd'hui ou elle réalise de très jolis Saké.

Masataka entre à l'Université de Glasgow et devient le premier Japonais à étudier l'art d'élaborer le whisky, il prendra des cours de chimie et apprendra à distiller, et suivra un apprentissage de blender dans le but de devenir un jour un "Master Blender" (Maître Assembleur).

De retour au Japon en 1920 en compagnie de son épouse Jessie Roberta (Rita), Masataka sait que l'environnement est primordial pour parfaitement réussir le whisky de son imagination.

C'est en 1934 que Masataka va créer "Nikka Whisky" et construire sa première distillerie à Yoichi (région d'Hokkaido), qu'il a toujours considéré comme l'endroit idéal pour produire du Whisky au Japon, endroit équivalent sur beaucoup de points à ceux où il avait appris en Ecosse.

Masataka créa Nikka pour faire découvrir à ses compatriotes Japonais le plaisir de déguster un authentique whisky, dans les décennies qui suivent Nikka développe et impose la présence du whisky au sein même de la culture Japonaise, jusqu'à en faire un produit incontournable aujourd'hui pour tous les amateurs du monde.

Le succès de la maison Nikka reflète simplement l'acharnement, les sacrifices de Masataka Taketsuru et de son épouse Rita qui a toujours supporté son mari dans cette recherche perpétuelle de qualité absolue, jusqu'à sa mort en 1961.

Masataka Taketsuru peut être considéré comme le père des whiskies Japonais et à ouvert la voie aux autres distilleries.

Les whiskies Nikka sont disponibles au Grauer Cellar, de CHF 53.- à CHF 5260.-