toggle menu

Grauer Journal

humidorhemingway-jpg

Humidor personnel d’Ernest Hemingway

Ernest Miller Hemingway, né le 21 juillet 1899 à Oak Park dans l'Illinois aux États-Unis et mort le 2 juillet 1961 à Ketchum (Idaho), vécu et écrit près de La Havane à Cuba entre 1939 et 1960. L'auteur, surnommé « Papá » par les cubains, est devenu depuis une légende à sur l'île et y a rédigé de nombreuses œuvres dont « Pour qui sonne le glas, Paris est une fête et Le Vieil Homme et la Mer (qui se déroule à Cuba)» ...

Il foule la terre cubaine pour la première fois en 1928. En provenance de France sur un « vapeur », il fait une courte escale à La Havane ce qui va suffire pour que le charme de cette ville opère. Il découvrit que ce pays le stimulait physiquement et mentalement, une grande énergie créatrice l'envahissait, il disait que Cuba « le remplissait de jus » ! À son retour de la guerre civile espagnole, il s'établit pour quelque temps à l'hôtel « Havanais Ambos Mundos » situé au cœur de La Havana Vieja. C'est dans cet hôtel chambre 511 qu'il écrivit « Pour qui sonne le glas ».

En avril 1939, il loua la villa « La Vigia » qu'il acheta un an plus tard et, en 1943, il décida d'aller y vivre avec sa quatrième épouse, Mary Welsh. « La Vigia » devint le port d'attache de l'écrivain, il y vécut 22 ans jusqu'en 1960, date à laquelle il rentra aux États-Unis. Ce départ n'avait alors rien de définitif, mais la crise des missiles en a décidé autrement !

En février 1949, le 14, des journalistes cubains lui offrirent cette cave pour le remercier de sa présence durant toutes ses années à Cuba ainsi que de son humanité et sa proximité avec le peuple ainsi que l'influence positive qu'il a eu sur le pays et ses habitants.
Le 15 mai 2010, Cuba célèbra le 50ème anniversaire de la rencontre historique entre Fidel Castro et Ernest Hemingway, celui-ci avait dédié son prix Nobel de la littérature au peuple cubain.

“Après tant de temps dans ce pays je me considère comme un cubain” disait Hemingway. “Je n'ai jamais lu quelque chose d'aussi merveilleux que "Le Viel homme et la mer” disait Castro. Ces deux hommes se sont rencontrés et se sont serré la main le 15 mai 1960.
Aujourd'hui, en son hommage une marina porte son nom, la Marina Hemingway à La Havane, là où Castro et Ernest se sont rencontrés il y a 50 ans, lors d'un Tournoi International de pêche.

Le 25 Juillet 1960, l'écrivain quitte sa villa "Finca Vigia" pour se rendre définitivement à New York. Il se suicida un an plus tard sans jamais retourner sur son île chérie.
En exposition dans l'Espace Grauer « Art et Culture ».