toggle menu

Grauer Journal

cohiba-lanceros-the-house-of-grauer-jpg

Cohiba Lanceros

Le cigare de Fidel Castro, d’Ernesto Guevara et de tous les officiels du gouvernement cubain !

Le Cohiba Lanceros a vu officiellement le jour en 1966. Il est le premier cigare de la marque Cohiba. Cependant, ses origines remontent trois ans plus tôt, en 1963, lorsque Bienvenido Pérez, chef de la garde rapprochée de Fidel Castro après la révolution, lui offrit un «fuma» (cigare roulé pour une utilisation personnelle) roulé par son ami Torcédor travaillant à l'usine de La Corona à La Havane, Eduardo Rivera.

Fidel Castro a immédiatement été séduit par ce cigare et demanda au Torcédor d’en produire davantage afin de pouvoir les offrir aux personnalités gouvernementales, nationales et étrangères et bien sûr pour sa consommation personnelle. Ainsi, en 1964, une petite fabrique de cigares de l’arrière-pays a été désignée pour se charger de la production de ces cigares, qui étaient en fait ce qui allait devenir le Lanceros. En 1966, au cours d’une discussion entre Bienvenido Pérez et son assistante, le nom de «Cohiba» est apparu afin de baptiser cette vitole. Ceci dans le but de rendre hommage à l’appellation que donnaient les Taïnos, ethnie amérindienne qui occupait Cuba à l’époque de Christophe Colomb, aux cigares qu’ils fumaient. Suite à cela, la production des cigares Cohiba fut transférée dans une ancienne villa diplomatique des années 1920 : El Laguito.

Le Cohiba Lanceros est un Long Panetela (38 x 192 mm), autrement appelé Laguito No.1, d’après la fabrique devenue célèbre depuis. Ses mensurations lui confèrent un aspect très élégant.

Après avoir coupé la tête du cigare, coiffée d’une «perilla», également appelée queue de cochon, nous procédons à l’allumage. Rapidement, d’agréables notes de miel, de bois et de fruits se dégagent. La fumée n’est pas très ample mais intense. Le bouquet aromatique est plutôt corsé mais le cigare profite d’une douceur générale très agréable. À l’attaque du deuxième tiers, des notes épicées apparaissent et le bois se montre davantage présent. La fumée reste discrète. Le dernier tiers équilibre le bouquet aromatique et offre des saveurs d'épices douces et de cèdre extrêmement prédominantes.

Le tirage est bon malgré les critiques dont le Lanceros est souvent victime. Ces dernières proviennent surement du fait qu’il est fabriqué avec de grandes feuilles de ligero et de seco hygroscopiques, qui ont tendance à absorber l'humidité de l'air lorsqu’elles sont jeunes. Afin de profiter pleinement de la richesse d’un Lanceros, 5 ans de vieillissement minimum sont requises mais 8 à 10 sont idéales.

En conclusion, un cigare extrêmement riche et élégant.

COHIBA Lanceros - Boîte de 25 - Prix Public : CHF 945.- (ou CHF 37.80/ST) / Prix Résident Grauer : CHF 708.80
Vitole : Laguito No.1 (38 x 192 mm)

Connectez-vous sur votre compte en ligne pour réserver votre article
ou contactez-nous au +41 22 552 2799